Accueil du siteConnaitre Lapérouse, l’homme & le marinL’EXPLORATEURLe CONTEXTE
Brèves
Nouvelle brève
lundi 9 juin

Lapérouse et la franc-maçonnerie

Lapérouse fut initié à Brest à la loge de l’Heureuse Rencontre ...

Brest et les francs-maçons scrutés par un historien

 
Le CONTEXTE
Les prédécesseurs & Etat de la Découverte du Pacifique en 1785

L’influence des voyages de Cook sur l’expédition de Lapérouse
par Alain Morgat, conservateur du patrimoine Chef de la bibliothèque centrale

texte de la Conférence

Etat de la Découverte du Pacifique en 1785.

La paix maritime revenue en 1783 permet d’envisager des voyages d’exploration que Cook avait fait en pleine guerre, avec le succès que l’on connaît, et un sauf conduit français dont il aurait été honoré, s’il en avait eu connaissance (il est mort avant). L’océan Pacifique Est est connu des européens depuis environ 1520, à la fois au niveau de l’isthme de Panama et du contournement de l’Amérique du Sud par Magellan, qui effectue la première traversée transpacifique, et prend la mesure de cet océan couvrant presque la moitié du globe. Les Portugais dans leur avancée vers Macao dressent les premières cartes notamment d’Australie Orientale. On connaissait depuis longtemps l’existence des pays de l’autre rive du Pacifique, en particulier la Chine mystérieuse, et supposée riche, mais plutôt par la voie terrestre en Asie. Dés 1543 les Philippines sont rattachées au Mexique espagnol, mais le corsaire anglais Francis Drake conteste le monopole espagnol dans le Pacifique nord dés 1680. Après 1700 d’assez nombreux navigateurs avec des buts divers parcourent le Pacifique, hollandais, français, anglais, espagnols et russes. Puis des explorateurs plus officiels, dont Bougainville, concentrent leurs trajets après la Terre de Feu sur la route approximative Ile Juan Fernandez/ Tahiti/ Nelle. Guinée. Mais c’est Cook qui de 1769 à 1788 inaugure une navigation scientifique avec des cartes précises et lève presque toutes les grandes énigmes au cours de 3 voyages de 1769 à 1778 (Australie de l’Est et Nouvelle Zélande, « continent austral » et passage par le détroit de Behring) .